World Trade Center – 7 Août 1974

7 hrs 10 du matin. Il y a à peine six mois que ce rêve est venu bousculer nos vies. A sa descente d’avion, ce matin du 31 janvier 1974, au retour d’un premier voyage à New York, Philippe court m’annoncer sa dernière découverte. Les américains sont en train de construire les tours jumelles les plus hautes du monde ! Un endroit idéal pour tendre un câble et, comme toujours, il a besoin de mon aide.

Je n’hésite pas une seconde, j’accepte le défit, mais mon nouvel emploi et mes projets familiaux m’empêchent de quitter Paris pour préparer le coup. Il faudra qu’il retourne seul à New York faire les repérages que je lui demanderai et avec les informations qu’il me rapportera, nous élaborerons un plan sérieux pour pénétrer clandestinement dans les tours et y installer son câble.

En fait rien ne se passera comme je l’espérais, Philippe ne fera aucun repérage sérieux et ne me fournira jamais d’information concrète. Je devrai me disputer sans cesse avec lui pour le forcer à réaliser un minimum de préparation. Il y aura la tentative avortée du mois de mai et finalement je lui imposerai le plan qui nous conduira au sommet. Pour moi, la nuit du montage a été un enfer et jusqu’à la dernière seconde toute l’opération a failli échouer. Du début à la fin l’aventure a été chaotique et c’est avec l’aide précieuse de Jim Moore, Jean Pierre Dousseau, Barry Greenhouse, et la présence d’Annie Allix aux côtés de Philippe que nous avons réussi.

La police vient de surgir sur le sommet de la tour Sud, il est temps que je disparaisse. Je prends les derniers clichés. Philippe est allongé sur le câble. Mission accomplie, mon ami est là entre les deux tours, nous avons réalisé son rêve. Je le laisse seul avec ses pensées, face à face avec son rêve, face à face avec les nuages, face à face avec lui-même.

Face à Face